Consultations publiques sur la priorisation des recherches dans la région marine d’Eeyou

Consultations publiques sur la priorisation des recherches dans la région marine d’Eeyou

Le Conseil de gestion des ressources fauniques de la région marine d’Eeyou (CGRFRME) tiendra au cours de l’été prochain des consultations publiques dans les cinq communautés côtières cries au sujet des priorités à établir en matière de recherche dans la RME.

Le CGRFRME est une institution qui a été établie en vertu de l’Accord sur les revendications territoriales concernant la région marine d’Eeyou (ARTRME), et qui a amorcé ses activités en 2013. Il se compose de sept membres, dont trois sont nommés par le Grand Conseil des Cris (Eeyou Istchee), deux par le gouvernement fédéral (Environnement et Pêches et Océans) et un par le gouvernement du Nunavut. Le septième membre, qui remplit les fonctions de président, est proposé par les membres du Conseil et nommé par le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Le Conseil de gestion des ressources fauniques, la Commission d’aménagement et la Commission chargée de l’examen des répercussions se partagent leurs bureaux principaux à Waskaganish, dotés d’un personnel composé de cinq personnes chargées de mener à bien leurs objectifs. Ces trois entités sont des institutions publiques gouvernementales, ce qui signifie qu’elles ne sont pas tributaires des gouvernements fédéral et territoriaux, du Grand Conseil des Cris (Eeyou Istchee) ou du gouvernement de la nation crie; elles possèdent leur propre mécanisme d’imputabilité.

Le CGRFRME est le principal instrument de gestion de la faune et de contrôle de l’accès aux ressources fauniques dans la RME. Il supervise également des objectifs de recherche et assume la responsabilité de la gestion d’un fonds de recherche de l’ordre de 5 millions de dollars ayant été investis de façon à engendrer des revenus qui serviront dans l’avenir à financer l’avancement de la recherche sur la faune. À cet égard, afin de mieux définir les axes de recherche à prioriser, le CGRFRME, en collaboration avec ArcticNet, a tenu en mars 2014 un « Symposium sur les connaissances scientifiques et traditionnelles dans la région marine d’Eeyou ». Par la suite, en mars 2015, une vaste consultation auprès d’un large éventail d’organisations, d’institutions, de ministères et d’agences s’est déroulée dans l’objectif de mettre en lumière les axes de recherche potentiels et de poser les bases de nouveaux partenariats en matière de financement.

Le CGRFRME a d’abord effectué une première sélection visant à assurer que les axes de recherche proposés s’inscrivent dans son mandat tel qu’il a été défini dans l’ARTRME, et qu’ils reflètent réellement les préoccupations exprimées au sein des communautés cries. La prochaine étape consistera pour le CGRFRME à recueillir, au sein des cinq communautés cries, les opinions, préoccupations et contributions possibles relativement à de futures activités de recherche. Le président du CGRFRME, Roderick Pachano, ainsi que des membres du Conseil et de son personnel tiendront des assemblées publiques pour présenter les propositions d’axes de recherche et en débattre avec les membres de ces communautés.

Une fois le processus de consultation accompli, le Conseil de gestion des ressources fauniques se chargera d’établir des Protocoles relatifs aux connaissances scientifiques et traditionnelles pour les sujets de recherche choisis afin que soient respectés les droits des bénéficiaires de l’ARTRME.

Cliquer ici pour télécharger notre dépliant en cri :

Dépliant en cri

2018-05-16T20:42:50+00:00mai 12th, 2016|Catégories : Actualités & événements|