Le Conseil de gestion des ressources fauniques de la région marine d’Eeyou (CGRFRME) a complété les consultations auprès des communautés cries afin d’obtenir des commentaires sur ses priorités de recherche au sein de la région marine d’Eeyou.

Le Conseil de gestion des ressources faunique de la région marine d’Eeyou (CGRFRME), un organisme de cogestion créé en vertu de l’Accord sur la région marine d’Eeyou, sollicite l’avis des Cris d’Eeyou Istchee concernant les priorités de recherche sur la faune. Le Conseil dispose d’un fonds initial de 5 millions de dollars pour mener des activités de recherche pour remplir son mandat. Depuis sa création en février 2013, le CGRFRME a pris les mesures nécessaires pour investir le fonds afin de générer des intérêts qui serviront à financer les futurs projets de recherche. Le fonds de recherche a généré jusqu’à maintenant plus d’un million de dollars en intérêt.

Mandat du Conseil

En vertu des dispositions de l’Accord sur les revendications territoriales concernant la région marine d’Eeyou, le Conseil  est le principal instrument de gestion de la faune dans la région marine d’Eeyou et le principal régulateur de l’accès à la faune. Le Conseil est composé de sept (7) membres nommés par le Grand Conseil des Cris d’Eeyou Istchee, les gouvernements Canada et du Nunavut. De plus, le Conseil octroie un budget à l’Association des trappeurs cris (ATC) pour l’exécution de fonctions spécifiques dans la région marine.

Objectif du programme de recherche

Eu égard à l’objectif du programme de recherche, le CGRFRME a opté pour un plan de recherche exhaustif sur cinq ans, basé sur des priorités régionales. Le plan s’articule autour des éléments suivants:

– une courte liste de projets prioritaires accompagnés d’objectifs;

– une enveloppe de financement pluriannuelle;

– un partenariat en matière de financement et d’expertise;

– la conclusion d’accords de financement.

Le Conseil a adopté la définition suivante de la recherche:

«Études et travaux destinés à faire progresser les connaissances scientifiques et traditionnelles sur la faune, ses habitats, les facteurs qui affectent la faune, ainsi que les activités de récolte dans les zones côtières et au large de la RME.»

Processus de priorisation

Afin d’identifier les priorités de recherche futures, le Conseil a organisé un « Symposium sur la science et les savoirs traditionnels » en mars 2014. Un an plus tard, une vaste consultation des principaux intervenants a été menée dans le but de raffiner les sujets de recherche et de solliciter des partenaires financiers potentiels. Un examen préliminaire des différentes propositions de recherche a été réalisé.

Après un processus de priorisation des thèmes de recherche, le Conseil a sélectionné deux axes majeurs de recherche dans les années à venir, à savoir :

Priorité n ° 1: Habitats d’herbiers de zostères dans la baie James

Portée :    cartographie de la zostère et évaluation de la productivité, Restauration des herbiers,relation avec la sauvagine (Bernache du Canada et Bernache cravant), dans le contexte des impacts cumulatifs et des changements climatiques.

Priorité n ° 2: Pêcheries locales

Portée :    évaluation des stocks de poissons, évaluation de l’effort de récolte et cartographie, élaboration d’un plan de gestion à long terme dans le contexte des impacts cumulatifs et du changement climatique.

Consultation des communautés – Dernier appel pour commenter

Pour valider les priorités de recherche, une tournée de consultation des cinq (5) communautés côtières cries a eu lieu entre 2016 et 2018. Avant de décider définitivement de ses priorités de recherche, le Conseil offre une dernière occasion aux Cris d’Eeyou Istchee de partager leurs commentaires et leurs opinions au plus tard le 15 juillet 2019 en communiquant avec : Félix Boulanger (Biologiste – Gestion de la faune) à: fboulanger@eeyoumarineregion.ca ou 819-895-2262, poste 224.

Prochaines étapes

Une fois la période de commentaires terminée, les résultats des consultations de recherche communautaire seront publiés et distribués. Le CGRFRME mettra ensuite sur pied un sous-comité de la recherche qui sera chargé d’élaborer les politiques et les protocoles nécessaires à l’administration du financement de la recherche et à la sélection des projets de recherche.

L’Accord sur les revendications territoriales concernant la région marine d’Eeyou est une entente  entre les Cris d’Eeyou Istchee et les gouvernements du Canada et du Nunavut qui couvre la zone extracôtière du Québec à l’est de la baie James et du sud de la baie d’Hudson. Cette entente est le résultat de 10 années de négociations sur les droits et obligations des Cris dans la région marine d’Eeyou (RME).

L’Accord établit les droits du Canada et des Cris sur les terres et les ressources, y compris les îles et les eaux marines de cette région.

Ce traité reconnaît la propriété crie sur 80% de la masse continentale au large de la moitié est de la baie James et de la partie inférieure de la baie d’Hudson. Le Canada conserve la propriété des eaux marines et des fonds marins. Dans le cadre de l’Accord, les Cris et le gouvernement du Canada conviennent également de réglementer l’utilisation du territoire, la chasse, la pêche, le piégeage et le développement dans la RME.

À cette fin, l’Accord sur la région marine a mis en place trois (3) organismes de cogestion avec des représentations cries.

Le mandat du Conseil de gestion des ressources fauniques de la région marine d’Eeyou (CGRFRME) est de gérer et de réglementer la faune et la récolte. Les Cris ont le droit exclusif de récolter certaines espèces et ils ont le droit de récolter toutes les espèces fauniques de la région marine d’Eeyou pour répondre à leurs besoins économiques, sociaux et culturels.
Le mandat de la Commission d’aménagement de la région marine d’Eeyou (CARME) est d’élaborer des politiques de planification, des priorités et des objectifs pour la région marine d’Eeyou, y compris l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan d’utilisation des sols.
La Commission de la région marine d’Eeyou chargée de l’examen des répercussions (CRMECER) est principalement chargée d’évaluer les impacts environnementaux et socio-économiques des projets de développement proposés dans la région marine d’Eeyou.

MEMBRES ET PERSONNEL DU CONSEIL

Membres

Gordon Blackned, Président
Aurélie Bourbeau-Lemieux (GCCEI)
Robbie Tapiatic (GCCEI)
Fred Tomatuk (GCCEI)
Piita Kattuk (Nunavut)
G.Daniel Caron (Canada)
Vacant (Canada)

Personnel

Angela Coxon, Directrice
Félix Boulanger, Biologiste de la faune
Priscillia Wesley, Assistante administrative
Susan Esau, Administratrice comptable

Pour fournir vos commentaires :

Conseil de gestion des ressources fauniques de la région marine d’Eeyou
Boîte postale 580
4, route Chief Isaiah Salt, Waskaganish
Québec,  J0M 1R0

819-895-2262, poste 224

Courriel: fboulanger@eeyoumarineregion.ca